| Actualités

i4Challenge annonce les gagnants 2021

30.09.2021

L’i4Challenge met en lumière les entreprises et les innovateurs qui contribuent à faciliter la transformation industrielle. Nous vous présentons les gagnants de 2021.

Synple
L'équipe de Synple

La transformation industrielle est un processus continu qui évolue autour d’une question centrale :

Comment améliorer nos processus, nos services et nos produits pour le client au  moyen de la technologie, des équipes et de nouveaux modèles d’affaires ?

Les réponses à cette question sont toutefois surprenantes dans leur variété. Le i4Challenge a pour objectif de mettre en lumière les meilleures solutions, produits et services créés en Suisse et dans la région des trois pays du Rhin supérieur. En 2018, Sébastien Meunier, directeur de la transformation industrielle, et Albert Hilber, responsable Rhin supérieur, transformation industrielle avec Basel Area Business & Innovation, ont lancé le i4Challenge. Ils veulent soutenir les grandes idées dans le domaine de l’industrie 4.0, mettre en relation les innovateurs avec des clients et des partenaires de collaboration potentiels et donner aux participants la possibilité de présenter et de développer leur projet.

Cette année, le jury composé d’experts de l’industrie et d’universités a exploré de nombreuses grandes solutions. Les six meilleures innovations du volet PME et startups ont été récompensées. Félicitations !

Regardons les gagnants de plus près.

Machine learning dans le recrutement : CM Profiling

Caroline Matteucci, PDG CM Profiling située à Muri (BE), a présenté le logiciel Cryfe effectuant des analyses d’authenticité qui s’adressent notamment aux ressources humaines, en introduisant le machine learning dans le processus de recrutement. Le logiciel analyse les signaux émis par un interlocuteur en vidéo, les met en relation et notifie le responsable RH au cas où il y aurait des problèmes à revoir. “Aujourd’hui, les entreprises échouent souvent à embaucher le bon candidat simplement parce qu’elles évaluent mal l’authenticité des personnes. Elles embauchent souvent un rôle plutôt qu’une personnalité, ce qui entraîne des pertes pour l’entreprise”, explique Caroline Matteucci.

Pour elle, gagner l’i4Challenge est surtout une question de reconnaissance : “Nos efforts sont récompensés, et les experts nous reconnaissent”. Cependant, le retour d’information est également important pour elle. “Certains des retours les plus précieux que nous avons eus sont que nous devons faire très attention à développer un outil d’IA éthique et transparent – ce que nous cherchons toujours à faire. En outre, il est important de comprendre que le plus grand risque de toute startup est lié aux finances. La meilleure façon d’atténuer ce risque est d’avoir des clients qui croient en nous.”

Grâce au i4Challenge, Caroline Matteucci espère rencontrer davantage de clients, mettre en œuvre Cryfe en Suisse et montrer sa solution innovante. Mais ce n’est pas tout. La PDG a de grands projets pour son entreprise : L’équipe grandissante prévoit de participer à un bootcamp Swissnex aux États-Unis pour mieux comprendre ce marché. A partir de 2022, l’objectif est d’attaquer le marché européen et américain. Mais avant cela, la Suisse sera au centre des préoccupations de Caroline Matteucci.

“J’ai appris qu’avant prendre la décision de se développer à l’international, il faut d’abord conquérir le marché le plus proche de nous. Et pour Cryfe, c’est la Suisse. Nous avons déjà un très bon réseau et des clients en Suisse romande et italienne et nous voulons développer notre réseau dans les régions bâloise et germanophone, sans oublier que la France est juste à côté.”

Quant au logiciel, les progrès sont là aussi visibles. Avec plusieurs preuves de concepts dans des domaines autres que les ressources humaines ont été réalisées, comme par exemple, l’analyse de votre impact lorsque vous faites un pitch. “Comme Cryfe est basé sur l’apprentissage automatique, les prochaines étapes consistent à renforcer notre ensemble de données, à améliorer encore nos algorithmes et à toujours être à jour sur les dernières technologies. Nous sommes également en train de développer un cours complet d’apprentissage en ligne pour tirer le meilleur parti du logiciel.”

Si vous êtes intéressé, consultez notre site web pour ne pas manquer le lancement de la version alpha de Cryfe pour les premiers utilisateurs.

L’automatisation dans la chimie : Synple Chem AG

Synple a été fondée en 2016 en tant que spin-off de l’ETH. L’entreprise, basée à Kemptthal, fabrique des équipements de laboratoire qui aident les chercheurs chimistes à réaliser des synthèses entièrement automatisées à partir de capsules. Les clients des secteurs de la pharmacie, de l’agrochimie et des CRO apprécient la possibilité de réduire le coût des activités de recherche clés tout en augmentant la productivité et en accélérant la découverte scientifique. L’une des promesses de Synple : introduire de nouveaux équipements dans le processus de recherche sans causer de problèmes. L’utilisation des produits Synple nécessite peu d’apprentissage, aucune programmation et un contact minimal avec les produits chimiques. En effet, le script d’une séquence réactionnelle intégre plusieurs étapes, ce qui allège considérablement le travail pour la synthèse de composés organiques dans la découverte de médicaments.

“Nous pensons que ce système servira de console aux développeurs pour fournir des méthodes de synthèse sous forme de paquets intégrés et conviviaux permettant de réaliser des synthèses organiques de manière sûre et pratique”, écrivent les auteurs de l’étude récente de Synple dans le numéro 20 de “Chemical Science”.

Le Dr Paula Nichols, l’une des fondatrices, est ravie d’avoir remporté le i4Challenge, mais souligne que la reconnaissance et les commentaires des juges ont été tout aussi appréciés. “Bien que nous ayons été heureux de tous les retours positifs que nous avons reçus, le retour le plus précieux pour nous a sans doute été que les juges ont souligné les faiblesses ou les ambiguïtés.” Pour Synple, ce type de retour est très utile car il permet à l’équipe d’affiner son message et de s’assurer qu’elle pourra aborder ces points à l’avenir. “En outre, le coaching et la possibilité de participer à l’exposition BE 4.0 Mulhouse sont inestimables pour nous.”

Synple a demandé à participer à l’i4Challenge parce qu’elle apprécie un réseau bien établi. “Le fait que les gagnants bénéficieraient d’une plus grande visibilité dans la région de Bâle et auraient accès à la vaste expertise et expérience de la région nous a attirés vers le concours”, déclare Paula Nichols.

Les prochaines étapes de Synple consistent à introduire sa technologie sur de nouveaux marchés mondiaux. “Nous prévoyons également d’autres développements, notamment de nouveaux matériels et l’intégration de notre technologie existante avec d’autres technologies innovantes basées sur l’IA et l’apprentissage automatique. Cela nous permettra de travailler avec des partenaires pour créer une nouvelle plateforme de découverte intégrée”, explique le Dr Paula Nichols.

Médecine personnalisée : PMP Personalized Medical Products SA

Pour Fritz Bircher, cofondateur de PMP basé à Courroux (JU), la médecine doit répondre aux besoins des personnes qu’elle doit servir. “La fabrication à grande échelle et centralisée dans une approche de taille unique ne répondant pas aux besoins des patients en matière de produits pharmaceutiques”, dit-il. Au contraire, elle entraîne plus d’effets secondaires, plus de toxicité ou moins d’efficacité.

Avec ses cofondateurs Stefan Stübinger, Hendrik Holsboer et Hans-Florian Zeilhofer, il souhaite développer une technologie de fabrication pharmaceutique capable de fournir de petits lots adaptés aux besoins personnalisés du patient. Les clients potentiels sont les hôpitaux et les pharmacies suisses. “Nous aiderons les hôpitaux et les pharmacies communautaires à passer d’un processus de fabrication manuel à un processus automatisé très précis et entièrement personnalisable, avec une bonne productivité et une bonne traçabilité.”

Le fait d’avoir été sélectionné comme gagnant, est une confirmation bienvenue du business case proposé et soutient fortement la motivation de l’équipe, dit Fritz Bircher. “En outre, je suis une personne ambitieuse dans tout ce que je fais – je suis donc très enthousiaste face à ce succès.”

Il a particulièrement apprécié les questions et les contributions du jury i4Challenge concernant l’accès au marché et la réglementation. La réglementation est une chose qui doit être prise au sérieux dans tous les cas, mais qui ne doit pas être sous-estimée, surtout pour les médicaments.

Pour PMP, les prochaines étapes comprennent la définition de la coopération avec le fabricant. En outre, elle doit se concentrer sur le financement de la recherche pour les premiers développements de matériaux actifs, construire et tester le prototype (qui est en phase de conception depuis la participation au i4Challenge) et assurer le prochain cycle de financement.

PMP est locataire du Parc suisse d’innovation Basel Area, sur le site du Jura. “Il offre un excellent environnement et le contact avec les autorités du canton du Jura et leur soutien sont très utiles”, déclare Fritz Bircher.

La sécurité dans la mobilité : Fastree3D SA

En 2020, près de 17’000 accidents ont été dénombrés dans le trafic suisse. Fastree3D SA à Ecublens (VD), une spin-off de l’EPFL et de la TU Delft, a développé un module caméra qui permet une conduite plus sûre : L’imagerie Single chip flash Lidar fournit une détection 3D rapide et abordable pour compléter les caméras et les radars dans la détection des piétons et des cyclistes et éviter les collisions. “Cette technologie permet une nouvelle mobilité autonome”, déclare Claude Florin, PDG et cofondateur de Fastree3D. Son cofondateur et CSO est le professeur de l’EPFL Edoardo Charbon.

L’application clé de cette technologie est la sécurité urbaine des automobiles. Le Flash LiDAR réduit les faux-positifs et les faux-négatifs à l’intérieur comme à l’extérieur. Il effectue un contrôle de qualité en temps réel sur chaque pixel, en utilisant un laser pour éclairer la scène et un détecteur photonique uniques pour capturer une image d’intensité en 2D et vérifier la distance en 3D pour chaque pixel.

Claude Florin et son équipe ont participé au i4Challenge pour obtenir des conseils supplémentaires de la part d’experts. “Nous sommes également intéressés par l’établissement de partenariats régionaux avec la France et l’Allemagne lors de BE 4.0 Mulhouse. Et nous recherchons des investisseurs stratégiques qui peuvent apporter une expertise du domaine et des contributions en nature.”

Les fondateurs ont apprécié le retour d’information indépendant de la part du jury sur le potentiel de leurs capteurs 3D dans les domaines de la fabrication et de la logistique, domaines qu’ils souhaitent explorer davantage.

L’objectif est de lancer un produit viable sur le marché l’année prochaine. Fastree3D a été particulièrement intéressé par les informations fournies par le jury sur l’approche et la feuille de route pour atteindre cet objectif. “La pandémie retarde de six mois l’approvisionnement en composants électroniques critiques de notre kit de développement”, explique Claude Florin. “Mais nous maintenons le calendrier de lancement d’un Single chip flash Lidar unique, permettant une détection rapide des mouvements à des prix abordables, au milieu de l’année prochaine.”

La maintenance prédictive : Mechmine GmbH

Mechmine est une entreprise située à Azmoos, dans le canton de Saint-Gall. Leur technologie dans le domaine de la maintenance prédictive, permet d’éviter les coûts de réparation et  augmente la productivité. L’équipe autour de Rudolf et Christine Tanner et Peter Frei est experte dans l’exploration des données, la conception d’algorithmes et le transfert de tout type de données de capteurs. Participer au i4Challenge était un moyen d’obtenir un retour d’information de la part des autres acteurs du secteur et de se faire connaître.

Si le fait de gagner le i4Challenge signifie la reconnaissance du travail accompli par l’équipe jusqu’à présent, les commentaires critiques du jury sont tout aussi importants. Les commentaires les plus précieux pour Mechmine étaient des questions concernant la représentation de l’entreprise avec leur site Web : “Nous avons mis à jour la page web en 2020 en travaillant avec des experts en marketing. Le Jury nous a dit que nos USP sur le site ne sont pas évidents.”

Mechmine va bientôt terminer le développement d’un petit capteur sans fil. Prochaine étape : “Nous voulons trouver un investisseur externe”, déclare Rudolf Tanner.

La numérisation dans l’industrie de l’habillement : BeAwear AG

La société BeAwear de Kreuzlingen (TG) veut transformer l’expérience d’achat en ligne : au lieu d’acheter une coupe standard, les clients peuvent adapter leurs vêtements adaptés à leur corps. Dans la phase 1, BeAwear met en place un marché de première et de seconde main composé de boutiques connectées par API, mais les vêtements neufs non désirés peuvent également bénéficier d’une seconde vie. “Cette évolution de la mode est nécessaire si nous voulons faire évoluer l’industrie de la mode vers une industrie durable”, explique Verena Ziegler, PDG et cofondatrice de BeAwear. “La mode étant le deuxième pollueur le plus important au monde, la durabilité est une question de survie pour l’industrie et pour l’humanité.”

Verena Ziegler a participé à l’i4Challenge 2020 et a été l’une des gagnantes  de la catégorie “idées nouvelles”.

Grâce au programme d’accélération i4Challenge et au coaching, l’équipe a affiné son objectif et à compris ses propres lacunes. Verena Ziegler et son cofondateur, le Dr Frauke Link, ont adapté leur idée originale, qui consistait à développer des patrons de coupe pour les clients, en un modèle SaaS pour les entreprises.

Le plus grand défi pour Verena Ziegler au cours de l’année écoulée fut : “Rédiger des plans d’affaires, financiers et de liquidité est totalement différent de donner des conférences scientifiques. Nous avons dû apprendre une nouvelle langue et nous concentrer sur d’autres choses – ce que nous n’avions pas l’habitude de faire en tant que chercheurs.”

En 2021, différents progiciels de mode seront lancés dans le domaine du commerce électronique interentreprises. En octobre, la première solution logicielle sera prête à être commercialisée, comme l’indique Verena Ziegler. “Nous voulons d’abord lancer notre solution logicielle en Allemagne et en Suisse, puis l’étendre aux régions DACH et à l’Europe. Notre investisseur a investi dans un grand acteur du marché, alors nous verrons ce qui se passera là-bas.” La startup est également impliquée dans le réseau ZIM “Kleidung 4.0” pour construire des micro-usines en Europe.

Verena Ziegler figure également dans la liste des Digital Shapers of 2021 dans la catégorie “The Robot Masters”.

La transformation industrielle

La transformation industrielle est le problème clé actuel et d’avenir pour l’industrie de  production : les machines, produits, services, entreprises et personnes connectés sont au cœur de l’industrie 4.0. La Suisse se classe au 6e rang du Digital Competitiveness Ranking 2020 de l’Institute for Management Development (IMD), et excelle par ses talents et le savoir. Cependant, il y a des opportunités à saisir. Basel Area Business & Innovation a lancé le i4Challenge pour mettre la transformation industrielle sur la feuille de route des nombreuses entreprises industrielles de Suisse et surtout de la région des trois pays autour de Bâle. Cyrille Monnin, membre du jury et CEO de Productec SA, déclare : “Tous les jours et toutes les nuits, des gens travaillent à la numérisation. Cela ne se passe pas seulement dans la Silicon Valley, cela se passe aussi ici.”

Contactez-nous pour plus d'informations

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser

«En tant que jurassien je veux contribuer au dévéloppement de la région»
Basel Area Business & Innovation, Innovation, Invest, Switzerland Innovation Park

«En tant que jurassien je veux contribuer au dévéloppement de la région»

Il est Jurassien d’origine et connaît pour ses études, son travail et ses voyages la moitié du monde. Aujourd'hui, il...

Read More
i4Challenge annonce les gagnants 2021
Basel Area Business & Innovation, Innovation

i4Challenge annonce les gagnants 2021

L’i4Challenge met en lumière les entreprises et les innovateurs qui contribuent à faciliter la transformation industrielle. Nous vous présentons les...

Read More
Un nouveau programme de soutien arrive dans le Canton du Jura
Basel Area Business & Innovation, Innovation, Invest, Switzerland Innovation Park

Un nouveau programme de soutien arrive dans le Canton du Jura

L'accélérateur DayOne de Basel Area Business & Innovation élargit son offre avec un nouveau programme de soutien dans le Canton...

Read More
Lumineo installe un béton translucide pour Vinci
Basel Area Business & Innovation, Innovation, Invest, Switzerland Innovation Park

Lumineo installe un béton translucide pour Vinci

L’acteur mondial de la construction et des technologies de l'énergie Vinci a mandaté le jurassien groupe Lumineo pour bâtir un...

Read More
LCB décroche un gros contrat
Basel Area Business & Innovation, Innovation, Invest

LCB décroche un gros contrat

LCB Sàrl est active dans les domaines de l'interface homme-machine, du développement de logiciels et de l'électronique. Elle vient de...

Read More
1 2 3 11